Aller au contenu principal

Comment choisir l'assurance auto qui répond le mieux à vos besoins ?

Obligatoire, l’assurance auto représente un budget conséquent. En France, chaque foyer y consacre en moyenne 800 euros par an. Mais en s'appuyant sur un courtier, on peut aisément réduire l'addition.

Peu concurrentiel et relativement cher. C’est en ces termes que de nombreux français qualifient le secteur de l’assurance auto, alors que leur prime annuelle représente près de 3 % de leur budget. Et pourtant le marché bouge, les solutions existent et les prix baissent, notamment depuis quelques années.

Le choix de l’assurance auto est important dans le budget d’un ménage, comme le souligne les chiffres de l’Institut de la Statistique et des études économiques (Insee). Les assurances représentent, selon le type de la voiture, l’ancienneté de l’adhésion de l’assuré et son passif, des montants allant de 400 à 1.500 euros en moyenne par an.

Les contrats varient en fonction des assureurs, mais la loi impose plusieurs obligations, constitutif d'un socle commun pour tous les adhérents. Parmi elles figurent celle de l’assurance au tiers, c’est-à-dire contre les dommages susceptibles d’être causés à autrui.

Ne pas acheter un prix

Pour faire des économies sur son assurance, l’élément essentiel est de choisir le contrat et la formule les plus adaptés à ses besoins (type de véhicule et fréquence de l’usage). Il faut bien regarder ce que proposent les assureurs. “La première de nos recommandations est de ne pas acheter un prix quand on veut s’assurer”, explique Céline Kastner, directrice juridique et politiques publiques de l’Automobile Club Association (ACA).

S’assurer correctement et à moindre coût, implique de vérifier quelles sont les prestations d’un contrat. Il est inutile de payer pour un service dont on ne se servira pas. On pense notamment à "l'assurance contre le vol" quand on a un parking sécurisé, ou alors à l’assurance “deuxième conducteur” quand on est seul usager. La vigilance est donc de mise.

Les comparateurs d’assurance

Les comparateurs de prix et de services ont indéniablement rendu le marché plus transparent. “Les comparateurs offrent une première porte d’entrée sur le marché”, confirme Céline Kastner de l’Automobile Club Association. Ils permettent de défricher le marché et de mieux identifier l’offre qui correspond le plus à ses besoins.

La limite des comparateurs est qu’ils se focalisent beaucoup sur le prix, sans forcément prendre en compte tous les services. “Le mieux est de comparer les assurances à niveau égal de services”, confirme Céline Kastner de l’ACA. Certaines assurances peuvent annoncer des prix très bas (400, 500 euros) mais avec des niveaux de protection très limités.

Profiter de la loi Hamon

Ce texte a un peu tout bouleversé. Grâce à la loi du 17 mars 2014 relative à la Consommation, dite loi Hamon, les assurés peuvent désormais résilier à tout moment leur contrat d’assurance. Très attendu par les associations de consommateurs, cette loi a bien été intégrée par les compagnies et courtiers, qui offrent des réductions et proposent régulièrement de renégocier les contrats.

Les assurés bénéficient également d’un rapport de force plus en leur faveur. Ils peuvent faire jouer la concurrence pour obtenir des baisses de prix ou des services plus intéressants. “Le marché est devenu beaucoup plus concurrentiel et les assurés sont au cœur du système assurantiel”, assure Céline Kastner de l’Automobile Club Association.

Plus d’articles

J'ouvre mon livret zesto !
x

Saisissez vos coordonnées

adresse arrow arrow arrow arrow close espace-client espace-pgr formulaire googleplus livret ouvrir-livret plus search share-fb share-imprimer share-linkedin share-mail share-retour share-text-less share-text-more share-twitter telephone twitter youtube