Aller au contenu principal
Actualité digitale

actualité digitale

APPLE PAY : QUAND VOTRE TÉLÉPHONE PAIE L’ADDITION

Payer avec son téléphone ? C’est devenu un réflexe quotidien en Afrique et en Asie, où les agences bancaires et les distributeurs de billets sont absents de la plupart des régions. Les Américains s’y mettent, les Européens plus lentement, et notamment les Français encore habitués à la « carte bleue ». La carte de paiement à puce est un brevet français, ce qui explique une forme de protectionnisme. 

Pionniers du paiement par téléphone mobile, Samsung et Apple détiennent 70 % de part de marché mondiale sur ce marché en pleine croissance.

En France, le système de paiement Apple Pay progresse en profitant de la part de marché importante d’Apple en téléphonie mobile.

Exclusivement destiné à une utilisation sur les appareils Apple (smartphone iPhone et montre connectée iWatch), Apple Pay mise sur deux arguments principaux face aux cartes bancaire : sa simplicité d’utilisation et la haute sécurisation des paiements, que ce soit en magasin, dans les apps et sur le Web.

 

Simple comme un smartphone

A partir du moment où l’on sait se servir d’un smartphone, payer avec n’a rien de compliqué.

En magasin, le paiement est aussi rapide qu’un paiement sans contact avec carte. Sauf que ce dernier est plafonné à 30 €, ce qui n’est pas le cas avec Apple Pay (pourtant certaines banques ont mis en place des plafonds sur Apple Pay, 300 € à la BRED par exemple). Concernant les apps et le web, on paye directement avec son iPhone, qui justement les utilisent. On ne peut faire plus simple (pas de comptes à créer ou de formulaires interminables), même si les modes de paiement avec CB (type PayPal), sont bien rôdés et plutôt faciles à utiliser.

 

Un paiement discret et sûr

Apple Pay a été conçu pour parer aux risques de fraudes et aux craintes qu’il suscite encore chez de nombreux consommateurs, alors même que les paiements dématérialisés sont désormais largement fiabilisés.

Lors de l’achat, Apple Pay utilise un numéro propre à l’iPhone ou l’iWatch utilisés, ainsi qu’un code de transaction unique. Par ailleurs, le numéro de la carte associée au compte bancaire n’est jamais stocké sur l’appareil ou sur les serveurs Apple, ni transmis aux commerçants au moment du règlement. Et si le paiement est effectué avec une carte bancaire, Apple Pay ne conserve aucune information permettant de relier la transaction au titulaire de la carte.

 

Un porte-cartes en ligne

Apple Pay fonctionne avec le(s) carte(s) bancaire(s) de l’utilisateur et les cartes de fidélité des commerçants. Seule condition : que les banques et commerçants en question soient partenaires d’Apple Pay. Et pour mettre toutes ces cartes et leurs fonctionnalités à disposition de l’utilisateur, Apple a créé Wallet (portefeuille en anglais), un « porte-cartes dématérialisées ». 

Encore très minoritaire, l’usage du paiement par téléphone mobile progresse en France et devrait à terme s’imposer pour nos achats courants. Pour en savoir plus sur Apple Pay, rendez-vous sur https://www.apple.com/fr/apple-pay/.

 

Revenir sur la page d'accueil des actualités

 

J'ouvre mon livret zesto !
x

Saisissez vos coordonnées

adresse arrow arrow arrow arrow close espace-client espace-pgr formulaire googleplus livret ouvrir-livret plus search share-fb share-imprimer share-linkedin share-mail share-retour share-text-less share-text-more share-twitter telephone twitter youtube