Aller au contenu principal
Les 10 bons plans du skieur malin

Les 10 bons plans du skieur malin - Ces économies qui vont vous permettre d'épargner plus

Poudreuse, soleil, descentes vertigineuses, paysages de rêve : si vous êtes amateur de sports d’hiver, vous allez aimer... Votre compte en banque, lui risque en revanche de tousser. Alors voici quelques bonnes astuces pour conjuguer plaisir de glisse et gestion économe.

 

  1. Choisir la bonne période :

Hors vacances scolaires, tout est moins cher dans les stations (logement, matériel, forfait et même les commerces et les restaurants). Et en plus, vous éviterez les bouchons cauchemardesques sur les routes et vous skierez sur des pistes dégagées.

  1. Choisir la bonne station :

Courchevel est très chic, et Tignes très sportive. Mais les stations les plus célèbres sont aussi très chères. Beaucoup de petites stations comme Saint Pierre de Chartreuse et Abondance sont toutes aussi attractives par leur charme et beaucoup plus abordables. Regardez aussi hors de France, en Slovénie, en Pologne ou en Roumanie, qui proposent de très bons rapports qualité/prix.

  1. S’y prendre à l’avance (ou pas) :

Pour le logement, une réservation plusieurs mois à l’avance permet souvent de payer moins cher. Si vous n’avez pas de date fixe, pensez aux sites comme lastminute.com qui proposent des prix cassés pour les réservations de dernière minute.

  1. Chercher le bon logement :

Si vous partez en voiture (n’oubliez pas les chaînes), une location ou un hôtel éloignés des pistes coûteront moins cher. Vous avez aussi la possibilité d’opter pour l’échange de logement dont vous trouverez toutes les informations utiles ici.

Si vous êtes aventurier, pourquoi ne pas tenter le nightswapping  ce système de troc de nuits entre particulier réduit considérablement le budget des vacances. Connaissez-vous le couchsurfing ? Cette formule gratuite, est l’option idéale pour ceux qui veulent favoriser les rencontres et l’échange. Partout dans le monde, des hôtes vous accueillent pour quelques nuits, sur un bout de canapé ou dans la chambre d'amis en toute convivialité.

  1. Voyager malin :

Train, avion, voiture ? Tout dépend du lieu, du besoin de véhicule sur place, et du nombre de personnes qui partent. Certaines formules (train ou avion + voitures), sont intéressantes. En voiture, si vous le pouvez, prenez votre temps et éviter les autoroutes et leurs péages. Remplissez la voiture avec un covoiturage (blablacar.fr, roulezmalin.com...), ou proposez un colisvoiturage : un particulier vous rémunère pour acheminer son colis, par exemple une paire de skis (cocolis.fr).

  1. Optimiser la location du matériel :

Skieur ou surfeur, le matériel coûte cher. Si vous allez aux sports d’hiver chaque année au moins une semaine par an, le mieux est d’acheter neuf (les équipementiers font des soldes en fin de saison). Si vous y passez en moyenne 2 ou 3 jours par an, achetez d’occasion, auprès de particuliers ou loueurs (mais vérifiez l’état). Sinon, il vaut mieux louer, de préférence avant de partir, sur un site partenaire d’un loueur de votre station (par exemple sur skidiscount.fr). « L’échange de prêts » se pratique aussi fréquemment : vous empruntez des skis à un voisin à qui vous prêtez votre tondeuse... Pour les vêtements, acheter d’occasion des marques de qualité est une solution avantageuse, surtout pour les enfants, qui changent de taille d’une année sur l’autre. Et cela peut se faire sur un site de troc (par exemple sur gchangetout.com)

  1. Cuisiner et sandwicher :

Les restaurants sont chers (et la qualité n’y est pas pour certain), surtout ceux d’altitude. Mieux vaut donc cuisiner chez soi le soir et se faire quelques sandwichs et salades à emporter pour le déjeuner sur les pistes. Trouver un endroit dans la poudreuse (pas trop éloigné des pistes quand même), et contemplez la vue qui vous est offerte. Les petits encas (barre de céréales …) sont nécessaire afin de recharger les batteries, parce que mine de rien, le ski fatigue notre corps et puise dans nos réserves. Evitez aussi de faire vos courses en station (sauf le dépannage) : prenez une heure pour dévaliser votre hypermarché ou celui de la vallée avant d’arriver. Si ce dernier propose un « drive », c’est l’idéal : vous commandez en ligne avant de partir et voyagez léger, sauf pour les derniers kilomètres.

  1. Choisir un forfait adapté :

Avez-vous besoin du pass total (hors de prix), pour toute la semaine ? Choisissez un forfait adapté au domaine sur lequel vous skierez vraiment, quitte à vous offrir une extension pour aller plus loin une journée. Et commencez surtout par ausculter la météo (sur meteofrance.com, ou mieux au bureau des guides ou à l’office du tourisme de votre station). En fonction du temps, vous prendrez votre forfait à la journée (ou ½ journée).

  1. Pratiquer des sports alternatifs :

Luge, ski de fond, ski de randonnée, raquettes... beaucoup de sports d’hiver ne nécessitent pas de forfait et reviennent donc beaucoup moins cher à pratiquer. Arrivé en station, rendez visite à l’office du tourisme pour connaître toutes les activités proposées (y compris le cinéma, le patinage ou la piscine, bien utiles en cas de mauvais temps).

  1. Skier bien assuré :

Oui, l’assurance est une dépense, mais en cas d’accident, vous serez soulagé d’être couvert à 100 %. Renseignez-vous auprès de vos compagnies d’assurance pour savoir ce qu’elles couvrent exactement, et complétez si besoin par l’assurance proposée avec le forfait remontées-mécaniques.

 

Alors ? Grâce aux conseils du skieur malin, êtes-vous prêt à dévaler et contempler les montagnes blanches ?

 

J'ouvre mon livret zesto !
x

Saisissez vos coordonnées

adresse arrow arrow arrow arrow close espace-client espace-pgr formulaire googleplus livret ouvrir-livret plus search share-fb share-imprimer share-linkedin share-mail share-retour share-text-less share-text-more share-twitter telephone twitter youtube