Aller au contenu principal
LA RENTRÉE, C’EST LE BON MOMENT POUR RÉNOVER SON INTÉRIEUR

LA RENTRÉE, C’EST LE BON MOMENT POUR RÉNOVER SON INTÉRIEUR

Alors que l’on profite généralement de l’arrivée des beaux jours pour effectuer des travaux extérieurs (terrasse, piscine, jardin, façade, toiture ou surélévation par exemple), la rentrée nous pousse à privilégier les travaux de rénovation intérieure, bien à l’abri des premiers frimas et pluies d’automne. Du simple coup de peinture pour rafraîchir un mur ou un plafond à la réfection complète d’une pièce, l’éventail des travaux est très large. De même, le niveau de technicité requis et le coût peuvent être extrêmement variables. Ces points sont importants, ils vont déterminer comment faire et à qui s’adresser.

 

Faire soi-même

Par passion, par défi ou par souci d’économie, vous avez décidé de réaliser vous-même la rénovation de votre intérieur. À vous alors d’évaluer vos propres limites, que ce soit en termes de compétences et de temps disponible en fonction de l’ampleur du projet.

Le faire soi-même est une solution économique, mais à condition de faire bien afin de ne pas avoir à défaire et refaire. Sinon, la note peut grimper aussi vite que dégringole la motivation. Vous pouvez aussi choisir de réaliser une partie et d’en confier certaines à un professionnel.

Vous pouvez enfin décider de prendre des cours. Les plus grandes enseignes de bricolages en proposent. Sur le site de Leroy Merlin  ou sur Bricovideo, Netprof, ou encore Apprendrefacile , des tutoriels vidéos en ligne donnent gratuitement de nombreux conseils. Mais pour suivre de vrais cours pratiques avec Leroy Merlin, il faudra venir dans un magasin et une participation (raisonnable), vous sera demandée. Pour les parisiens, une formule du même genre est proposée par le BHV. Chez Castorama, les Castostages sont gratuits et vous prendront une heure et demi à deux heures de votre temps. Plus chers mais bien pratiques, des cours à domicile sont proposés sur des sites spécialisés comme lescledubricolage.fr. Original, le site parisien de Lilibricole propose des cours payants destinés aux femmes (les hommes sont toutefois acceptés).

 

Où acheter ?

Les prix les plus bas sont l’apanage des enseignes des hypermarchés alimentaires, ainsi que des discounters bricolage, comme Brico Dépôt, Bricoman, Brico Cash, etc. Attention tout de même à la qualité, pas toujours au rendez-vous, et à l’absence de conseil.

Les grandes surfaces de bricolage, comme par exemple Leroy Merlin, Castorama ou Mr Bricolage, proposent une offre de qualité généralement correcte. Et avec un peu de patience, vous pourrez bénéficier d’une aide voire de quelques conseils de mise en œuvre.

Si vous souhaitez de la qualité et des conseils de niveau professionnel, c’est vers les négoces de matériaux qu’il faut vous tourner. Attention, si certaines enseignes sont accessibles aux particuliers (Point P, Tout Faire Matériaux, Gedimat, Bigmat... ), d’autres exigent une carte professionnelle, comme par exemple La Plateforme du Bâtiment.

Enfin, si vous connaissez exactement les références des produits dont vous avez besoin, vous pouvez aussi les acheter sur les nombreux sites de e-commerce spécialisés en bricolage et bâtiment.

 

Faire Faire

Si vous n’avez pas les talents, le temps ou l’envie de faire vous-même, il faut alors partir à la chasse au professionnel. Qui ? Comment le trouver ? En fait, les réponses à ces questions dépendent fortement de l’ampleur de votre projet.

Dans tous les cas, vu la fréquence des faillites dans le bâtiment, prenez le temps de vérifier la solidité financière des entreprises avant de signer, par exemple sur Verif.com http://www.verif.com/ ou Euridile.fr http://www.euridile.fr/ (payants), ou sur Société.com http://www.societe.com/ (gratuit).

 

Sites comparatifs ou courtiers ?

S’il s’agit de petits travaux, vous pouvez vous adresser à des sites spécialisés ou à des courtiers en travaux (Lamaisondestravaux, http://www.lamaisondestravaux.com/ Illicotravaux, http://www.illico-travaux.com/ Travauxlib, http://www.travauxlib.com/ Activtravaux... http://www.activ-travaux.com/. Ce sont des solutions plutôt économiques et dont les risques restent limités, le budget total restant modeste. Le principe est simple : vous remplissez en ligne un formulaire descriptif du projet et des lieux. Les sites vous enverront les devis de plusieurs professionnels référencés et vous n’aurez plus qu’à choisir. Les courtiers travaillent différemment : ils étudient votre projet, cherchent ensuite des entreprises sérieuses, présentant les compétences requises et proposant un tarif compétitif. Mais leur rôle s’arrête là et leur responsabilité aussi. À vous de choisir l’artisan, de signer un contrat puis de suivre les travaux jusqu’à l’achèvement. Sites et courtiers vous proposent de noter les prestataires qui ont travaillé pour vous. Cette garantie reste légère, mais peut suffire tant que le coût des travaux reste limité.

 

A qui confier un gros chantier ?

Comme l’explique très bien un article du Figaro.fr, « si vos travaux sont importants et nécessitent plusieurs intervenants, un courtier ne vous facilitera pas vraiment la tâche. Dans ce cas, vous avez intérêt à prendre un maître d'œuvre, une entreprise générale de bâtiment ou un architecte. »

L’entreprise générale de bâtiment est responsable de tout le chantier. Si elle ne regroupe pas elle-même les spécialistes que nécessite votre projet (un électricien, un plombier ou un plaquiste par exemple), libre à elle de faire intervenir des sous-traitants. Mais elle reste contractuellement seule responsable des retards, malfaçons ou autres incidents éventuels provoqués par tout intervenant sur le chantier.

Pour trouver une entreprise générale de bâtiment présentant des garanties de sérieux, le mieux est de passer par une organisation professionnelle : Fédération Française du Bâtiment, http://www.ffbatiment.fr/ ou la Capeb (syndicat d’artisans) http://www.capeb.fr/. Ces organisations vérifient le sérieux et la viabilité financière de leurs adhérents. Sélectionnez ensuite les entreprises ayant obtenu la qualification Qualibat.

Mais plus votre projet est important (et donc coûteux), et complexe (transformations, abattage de cloisons, etc ), plus vous avez intérêt à le confier à un architecte. Avec lui, la prise en charge est vraiment globale. Il crée le projet en fonction de vos souhaits, et vous êtes sûr que le résultat sera à la fois techniquement viable et conforme à la réglementation. Il suit le projet de A à Z : conception, demande d'autorisation de travaux si besoin, sélection et vérification des entreprises, choix des devis, suivi du chantier, coordination des corps de métier intervenants et contrôle du bon déroulement jusqu’à la réception des travaux.

Le surcoût représenté par le recours à un architecte est de plus ou moins 10 %. Ce n’est certes pas négligeable, mais au-delà d’une garantie de qualité, vous bénéficierez d’une protection réelle contre des risques qui peuvent très vite coûter cher en construction.

Comment obtenir des aides au financement ?

De nombreuses aides existent pouvant alléger la facture finale de votre projet de rénovation. Le tout est de savoir lesquelles peuvent être obtenues et auprès de qui.

Voici quelques bonnes addresses.

Si vous souhaitez isoler votre logement et que vos revenus sont très modestes, rendez-vous sur Isoler-1-euro.fr.

Si vous passez positivement le test d’éligibilité, vous êtes alors contacté et accompagné pour effectuer les travaux en bénéficiant de la prime prévue dans le cadre de la loi Pope, pour un coût d’un euro symbolique.

La Fédération Française du Bâtiment vous informe elle aussi sur les aides possibles en cas de rénovation énergétique. Le site Habitatpresto.com  a eu la bonne idée de lister les aides proposées par les régions. Sur Bienchezmoi.fr, vous trouverez plusieurs bons plans et adresses, dont l’ANAH (Agence Nationales de l’Habitat),  un organisme public qui vous propose des aides si vous voulez rénover un logement dont vous êtes propriétaire.

En conclusion, rappelons que la donne diffère selon que vous êtes propriétaire ou locataire de votre logement. Dans le premier cas, vous avez quasiment tous les droits (sauf celui d’aller à l’encontre des lois et réglementations concernant l’habitat). Dans le second, la plupart des projets de travaux doivent être agréés par le propriétaire.

Revenir sur la page d'accueil des actualités

 

J'ouvre mon livret zesto !
x

Saisissez vos coordonnées

adresse arrow arrow arrow arrow close espace-client espace-pgr formulaire googleplus livret ouvrir-livret plus search share-fb share-imprimer share-linkedin share-mail share-retour share-text-less share-text-more share-twitter telephone twitter youtube