Aller au contenu principal
RetourPartager
 - Épargne logement

Tout savoir sur la location saisonnière

Vous souhaitez étoffer votre patrimoine immobilier avec un investissement locatif et la location saisonnière vous tente ? Les caractéristiques de la location meublée saisonnière diffèrent grandement de la location permanente. Nous allons faire le point avec vous sur tout ce qu’il faut savoir pour comprendre comment faire de la location saisonnière.

Location meublée saisonnière, quelles particularités ?

A - Un fonctionnement spécifique

Pour faire de la location saisonnière, il faut répondre aux critères suivants :

• La location est conclue pour une période inférieure à 90 jours et de date à date ;

• Il n’y a pas de tacite reconduction à son terme, le locataire ne peut pas rester dans le logement à la fin du délai prévu ;

• Le logement loué ne peut en aucun cas être assimilé à la résidence principale du locataire.

B - Le statut du loueur

Il existe deux statuts pour faire de la location saisonnière : Loueur Meublé Professionnel (LMP) et Loueur Meublé Non professionnel (LMNP).

Lorsque les conditions suivantes sont remplies, il s’agit d’un LMP :

• Réaliser plus de 23 000 € de recettes annuelles avec l’activité de location ;

• Les recettes locatives dépassent les revenus du foyer fiscal soumis à l’impôt sur le revenu dans les catégories des traitements et salaires, des bénéfices industriels et commerciaux (autres que ceux tirés de l’activité de location meublée), agricoles et non commerciaux. Dans le cas où l’une de ces conditions n’est pas remplie, le propriétaire est considéré comme un loueur non professionnel (LMNP).

Les démarches à réaliser

A - Vérifier que le logement peut être loué en saisonnier

Si vous êtes propriétaire d’un logement et que vous souhaitez le louer en meublé de tourisme, vous devez au préalable vérifier que le règlement de copropriété ne l’interdit pas. En effet, dans certaines résidences, la copropriété n’autorise pas d’activités commerciales, y compris la location saisonnière des logements.

B - Démarches auprès de la mairie

Selon la commune dans laquelle se trouve votre projet immobilier de location saisonnière, il est obligatoire soit :

• D’obtenir une autorisation de changement d’usage du logement, avant de faire la déclaration de ce dernier en mairie. Il s’agit notamment des villes de Paris, Annecy, Aix-en-Provence, Biarritz, Bordeaux, Cannes, Lyon, Nice, Strasbourg, Toulouse, Tours.

• De faire la déclaration du meublé en mairie, puis d’obtenir une autorisation de changement d’usage. C’est le cas des autres villes de plus de 200 000 habitants, ou situées dans les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Toute autre commune peut décider d’imposer cette procédure.

• De faire la déclaration du meublé en mairie, sans avoir à obtenir d’autorisation. C’est le cas dans toutes les autres communes.

C - Démarche auprès des impôts

Même en tant que LMNP, vous devez demander votre inscription au répertoire Sirène de l’Insee. Il faut vous adresser au greffe du tribunal de commerce du lieu du logement loué à l’aide du formulaire Cerfa n° 11921*04. Une fois cette démarche accomplie, un numéro SIRET vous sera attribué par l’Insee. Celui-ci sera à reporter sur votre déclaration complémentaire de revenus.

Avantages et inconvénients de la location saisonnière

A - Un meilleur rendement, mais une source instable

Les locations saisonnières permettent généralement de toucher des loyers plus élevés, ce qui en fait une bonne solution d’épargne immobilière. En effet, un même logement loué en saisonnier peut rapporter autant, voire plus, en 2 semaines qu’en un mois en location classique. Cependant, en location saisonnière, les risques que le logement reste vide une bonne partie du temps sont élevés, impliquant ainsi un manque à gagner qui peut être important.

B - Un investissement qui nécessite du temps

La location meublée saisonnière requiert plus de temps que celle dite classique. Les nouveaux locataires doivent être accueillis physiquement. Et le logement doit être remis en état après chaque départ, ce qui signifie d’être disponible, à moins de déléguer la gestion à une agence spécialisée, ce qui diminue le rendement de l’opération. La location saisonnière peut-être une très bonne solution d’épargne immobilière, mais cela nécessite de bien réfléchir au projet. Le bien acheté, son emplacement, ainsi que son mode de gestion seront des critères à bien mesurer pour assurer la réussite de l’opération.

J'ouvre mon livret zesto !
x

Saisissez vos coordonnées

adresse arrow arrow arrow arrow close espace-client espace-pgr formulaire googleplus livret ouvrir-livret plus search share-fb share-imprimer share-linkedin share-mail share-retour share-text-less share-text-more share-twitter telephone twitter youtube